Les plantes Blog Pour les
sociétés
Techniques Site, contact

3 espèce(s) de Callistemon décrite(s) en bas de page -



Le Callistemon n'est pas difficile à cultiver mais demande de bonnes conditions d'hivernage.

Les conseils du jardinier Le jardinier

Fiche de soins compléte : Callistemon

Illustration de Callistemon

Présentation Callistemon

Nom commun

Rince-bouteilles

Famille

Myrtacées

Origine

Le Callistemon est originaire d'Australie et de Tasmanie.

Toxicite

Le Callistemon n'est pas toxique -

Floraison

Les boutons floraux du Callistemon se forment au printemps, à l'extrémité des rameaux. Quelques semaines plus tard, ils s'ouvrent en longs épis. Ce sont les étamines rouge cramoisi à anthères jaunes pour les variétés les plus commercialisées, qui sont décoratives. Une fois tombées, il se forme des capsules contenant les graines, qui persistent parfois plusieurs années sur les rameaux.

Croissance,dimensions,hauteur

Un Callistemon cultivé en pleine terre atteint de 1.50 à 2m .

Un Callistemon cultivé en pot reste généralement plus petit.

Description Callistemon

Le Callistemon est un petit arbuste aux feuilles vert-gris, rigides et lancéolées, mesurant 8 cm sur 2. Le fin duvet qui couvre les tiges et les branches finit par disparaître avec les années. Cette plante est surtout cultivée pour ses inflorescences pittoresques en forme de rince-bouteilles ou de goupillon s’épanouissant en été. Leur taille varie en fonction des variétés.
Le Callistemon vit très longtemps si on arrive à lui faire passer les saisons hivernales dans de bonnes conditions.



Utilisation de Callistemon dans votre décor intérieur


Au début du siècle, le Callistemon était une plante d'intérieur très répandue car les appartements étaient moins chauffés qu'aujourd'hui. C'est surtout une plante de serre froide ou de véranda où il trouvera les conditions pour hiverner dans de bonnes conditions. Il a en effet besoin d'un maximum de lumière et de fraîcheur en hiver. Dans le midi, on peut le laisser à l'extérieur toute l'année, sur une terrasse, par exemple. Dans des régions plus froides, il peut passer l'été sur une terrasse ou un balcon très ensoleillé, ou sur le rebord d'une fenêtre ou derrière une baie vitrée orientée au sud. Il passera l'hiver dans une pièce très peu chauffée, un hall lumineux ou même un garage bien éclairé. Mieux vaut cultiver cette plante isolément.


La culture de Callistemon

emplacement

Le Callistemon demande le maximum de soleil toute l'année. Les fortes insolations estivales ne sont pas à craindre, au contraire.
C'est à cette condition que la floraison d'un Callistemon atteindra son apogée.

entretien

Immédiatement après la floraison, il est important de rabattre les pousses de l'année précédente de moitié si c'est nécessaire pour que l'arbuste conserve un port bien compact. Cette plante pousse parfois de manière un peu anarchique et une taille de mise en forme est nécessaire. Prenez soin d'hiverner le Callistemon à la fraîcheur et à la lumière.

temperature

Les températures habituelles d'une habitation conviennent en été. Le Callistemon aime les grosses chaleurs est peut être sorti sur un balcon ou une terrasse à une exposition bien ensoleillée. Le rentrer quand les températures tombent à 10°C. En hiver, il faut conserver la plante à la fraîcheur, à des températures comprises entre 4 et 10°C maximum.

arrosage

En période de croissance, arrosez généreusement un Callistemon mais laissez le compost sécher entre chaque arrosage.
En hiver, arrosez avec parcimonie, juste pour empêcher le mélange de se dessécher complètement.

engrais

Durant la croissance, donnez un apport d'engrais liquide ordinaire tous les quinze jours.

rempotage

Le Callistemon se rempote tous les deux ou trois ans en avril, dés le début de la croissance. Une plante qui a atteint sa taille optimale est simplement surfacée. Un mélange à base de terreau convient parfaitement. Veillez à assurer un très bon drainage.

Problèmes de culture Callistemon

Maladies et erreurs de culture

Les feuilles se fanent en cas d'excès d'eau. Veillez à toujours vider la soucoupe après un arrosage. En été, laissez la surface du mélange sécher entre chaque apport. En hiver, le compost doit presque sécher complètement entre deux arrosages, surtout si le Callistemon hiverne à des températures basses.

Parasites

Le Callistemon est résistant aux parasites quand il a été hiverné correctement. Par contre, si les températures sont trop chaudes, il peut être attaqué, en particulier par les araignées rouges qui sévissent quand l'air est chaud et sec. Effectuez des bassinages pour augmenter le degré d'humidité de l'air.
Cultivez la plante sur un plateau rempli de galets ou de billes d'argile humides quand il fait très chaud. Dans le cas d'une attaque grave, appliquez un acaricide.

Multiplication Callistemon

Le bouturage du Callistemon se fait au début de l'été. Prélevez des boutures de 7,5 à 10 cm sur des tiges latérales non florifères. Accordez la préférence aux boutures à talon, c'est-à-dire conservant un petit morceau de la tige principale. Plantez chaque bouture dans un pot de 8 cm rempli d'un mélange de tourbe et de sable bien humidifié. Enfermez dans des sacs en plastique transparents perforés ou dans une caissette de multiplication chauffante. Placez à éclairage vif mais sans soleil direct. Après 4 à 6 semaines, les plants doivent être enracinés et de nouvelles pousses doivent apparaître. Découvrir alors les pots et commencez à arroser parcimonieusement en maintenant le mélange à peine humide. Quand les racines apparaissent par le trou de drainage des pots, rempotez dans le mélange ordinaire et traitez comme des sujets adultes.

Les boutures de Callistemon peuvent s'enraciner dans un verre d'eau dans lequel on aura placé des morceaux de charbon de bois. Cette technique est toutefois moins fiable que la précédente. On rempote les plants quand leurs racines ont atteint environ 3 cm. Arrosez copieusement au début, les racines s'étant formées en milieu aqueux.

Le semis de Callistemon est également possible. Semez au printemps, en terrine, dans un terreau à semis ou dans de la tourbe. Placez à l'ombre avec une chaleur de fond. Les températures doivent être de l'ordre de 21°C. Le compost doit demeurer à peine humide. Après la germination, placez la terrine à bonne lumière tamisée. Quand les jeunes plants sont assez grands pour être manipulés, les repiquer en pots individuels dans le mélange préconisé. Placez une couche de graviers au fond du pot pour le drainage. Commencez des apports d'engrais au bout d'un mois. Ces plants auront peut-être besoin d'être rempotés au cours de leur premier été.


3 espèce(s) décrite(s) - cliquez sur la vignette


Mentions légales
comments powered by Disqus