Les plantes Blog Pour les
sociétés
Techniques Site, contact

1 espèce(s) de Cola décrite(s) en bas de page -



le Cola (kolatier) est de culture franchement difficile en intérieur.

Les conseils du jardinier Le jardinier

Fiche de soins compléte : Cola

En attente illustration

Présentation Cola

Nom commun

Kolatier, colatier

Famille

Sterculaciées, comme le cacaoyer (Theobroma cacao).

Origine

Le kolatier est un arbre originaire d'Afrique Occidentale et d'Afrique de l'Ouest.

Toxicite

Cette plante contient des principes actifs : caféine, kolatine et kolatéine. En conséquence, il faut être vigilent vis-à-vis des enfants et des petits animaux.

Floraison

La floraison du kolatier est composée de petites fleurs jaune verdâtre en grappes de 10 à 15 en pannicules terminales et axillaires. Celles-ci produisent des fruits pouvant peser jusqu'à 2 kg, nommés "cabosses", bosselés et verruqueux. Les noix de Cola qu'elles renferment sont mâchées pour l'effet stimulant de la caféine et des alcaloïdes qu'elles contiennent.
Il y a peu de chance d'avoir une floraison sous nos climats.

Croissance,dimensions,hauteur

De croissance lente si les températures ne sont pas trop hautes, elle peut s'avérer beaucoup plus rapide à la chaleur et à l'humidité.

Description Cola

Le kolatier est un arbre qui peut atteindre de 15 à 18 mètres de hauteur dans sa région d'origine. Il porte des feuilles en bouquets, coriaces, elliptique et vert foncé. Elles sont carénées à la nervure médiane et souvent tordue à la pointe.
Doté d’une écorce lisse, c’est un arbre à croissance lente.
La noix de kola (ou cola) est utilisée pour ses propriétés stimulantes mais possède également des propriétés anti-dépressives.



Utilisation de Cola dans votre décor intérieur


Le Kolatier ne pourra pas être cultivé en intérieur dans des conditions de culture optimale. A moins que vous ne disposiez d’une excellente lumière et surtout, d’une humidité atmosphérique importante.
C’est une plante de serre chaude ou de véranda.
Je préconise donc sa culture en véranda, en arrière plan vu qu’il s’agit d’un arbre. Taillez-le dès qu’il prend trop de hauteur.


La culture de Cola

emplacement

Le kolatier demande le plein soleil ou tout au moins une lumière vive à longueur d'année.
Ce qui veut dire qu'à l'intérieur, un apport de lumière artificielle peut être envisagé en hiver.
En milieu naturel, les jeunes plants sont protégés par les Kolatiers adultes. Il faudra donc éviter la brûlure du plein soleil. Plus âgée, la plante le supportera et même, en aura besoin.

entretien

Le kolatier se taille ou se rabat très bien. Au cas où sa croissance dépasse vos espérance ou si son port prend un aspect anarchique, n'hésitez-pas. Procédez plutôt au printemps, lors de la reprise de sa végétation.

temperature

USDA: 11-12.
Le kolatier peut être cultivé avantageusement à des températures comprises entre 25 et 30° ou plus. Toutefois, à ces températures il faudra une humidité atmosphérique importante. De telles conditions rendront sa croissance rapide.
Il résiste à 5° mais pas moins.
Pendant l'hiver et du fait du manque de lumière, on peut le conserver en véranda, à des températures de l'ordre de 10°. Ou dans une pièce très lumineuse à 15°.

arrosage

Maintenez le mélange légèrement humide en période de croissance. Ne laissez-pas le substrat sécher totalement. Mais videz la soucoupe après chaque arrosage.
En période de repos, arrosez modérément mais sans jamais laisser le mélange sécher complètement. Veillez à ce que le mélange soit bien sec en surface avant d'arroser à nouveau.
Si le kolatier est conservé à des températures assez fraîches en hiver, il faudra bien entendu adapter ses arrosages et les réduire encore.

engrais

Enrichir d' engrais liquide ordinaire tous les quinze jours durant la période de croissance. Le Kolatier est gourmand et appauvrit rapidement son sol.

rempotage

Rempotez le kolatier chaque année ou tous les deux ans dans un pot d'une taille au-dessus. Le Kolatier a besoin d'une terre très riche. Utilisez un bon terreau du commerce mélangé avec des feuilles mortes en décomposition et des apports organiques. Utilisez une portion de terre de bruyère car sans être calcifuge, cette plante préfère les substrats à tendance acide.
Prévoyez également une bonne couche de drainage afin d'éviter la pourriture des racines

Problèmes de culture Cola

Maladies et erreurs de culture

Les feuilles de kolatier jaunissent et tombent si la plante est trop arrosée ou le mélange mal drainée. Videz systématiquement l'eau de la coupelle, ne saturez-pas le mélange et veillez à assurer un bon drainage lors des rempotages.

Les pointes et les feuilles brunissent et sèchent... ou deviennent parcheminées. L'air est trop sec. Ne pensez pas compenser la sécheresse de l'air par plus d'arrosages, il faut absolument augmenter le degré d'hygrométrie de l'air.
Pour cela réunissez vos plantes vertes pour créer un micro-climat, placez vos pots au-dessus de récipient d'eau contenant des billes d'argile, bassinez régulièrement vos plantes.

Les feuilles sont pâles et petites, les tiges s'allongent.
Soit votre plante manque de lumière, soit elle manque de nutriments, soit les deux à la fois.

Parasites

La principales attaque dont pourrait souffrir votre kolatier est une attaque d'araignées rouges si l'air est trop sec. En cas de doute, pulvérisez de l'eau en jets très fins. Si vous percevez des gouttelettes en suspension dans de fines toiles, ce sont bien des araignées rouges.
En ce cas, utilisez un acaricide mais surtout : augmentez par tous les moyens l'humidité de l'air.

Multiplication Cola

Le kolatier se multiplie par semis ou bouturage.
Le semis de kolatier.
Dans un premier temps, laissez les graines tremper toute une nuit dans de l'eau tiède afin d'ôter le tégument qui les entoure.
Les graines de cola germent très bien dans de la sphaigne, jamais dans du terreau - même à semis - à des températures de 25° minimum.
Recouvrez le contenant d'un film plastique perforé ou utilisez une mini-serre. Et veuillez à ce que le mélange demeure humide sans pour autant le saturer d'eau.
Les graines peuvent germer en 30 jours. Attendez que les plantules aient atteint 5 cm pour les repiquer dans des contenant individuels.

Le bouturage du kolatier.
Il se fait avec des branches non aoûtées (c'est à dire des branches de l'année qui ne se sont pas encore lignifiées). Coupez les feuilles de moitié pour limiter l'évaporation et supprimez les deux dernières feuilles de la base. Trempez la base dans de la poudre d'hormone de bouturage et piquez immédiatement en terre (terreau à semis humidifié). Recouvrez d'un sachet plastique transparent et perforé et maintenez à la chaleur. Une chaleur de fond est la bienvenue.
Ne laissez jamais le mélange sécher.


1 espèce(s) décrite(s) - cliquez sur la vignette


Mentions légales
comments powered by Disqus