Les plantes Blog Pour les
sociétés
Techniques Site, contact

3 espèce(s) de Dichorisandra décrite(s) en bas de page -



Le Dichorisandra demande une certaine expérience.

Les conseils du jardinier Le jardinier

Fiche de soins compléte : Dichorisandra

En attente illustration

Présentation Dichorisandra

Nom commun

Famille

Commélynacées

Origine

Le Dichorisandra est originaire d'Amérique tropicale.

Toxicite

Aucune toxicité connue -

Floraison

Des petites fleurs étoilées bleu et blanc s'épanouissent en grappes terminales compactes à la fin de l'été et au début de l'automne. Elles présentent toutefois peu d'intérêt à côté de la beauté du feuillage, bien qu'elles aient un certain charme.

Croissance,dimensions,hauteur

Le Dichorisandra a une croissance lente. Il peut atteindre une soixantaine de centimètres de hauteur avec le temps.

Description Dichorisandra

Le Dichorisandra est souvent confondu avec la Tradescantia à laquelle il ressemble beaucoup. Toutefois, à la différence des ‘Misères’, les rameaux sont érigés et non pas retombants. Les tiges charnues sont rouge pourpre mouchetées de vert. Elles sont habituellement non ramifiées. Les feuilles ovales et pointues ont de 12 à 15 cm de long sur 4 de large.
Le centre des jeunes feuilles est d’abord pourpre foncé, puis devient vert foncé. Deux rayures longitudinales blanc argent traversent le limbe qui est marginé de vert foncé. La feuille est pourpre violacé au revers.

Le Dichorisandra est vivace, il peut vivre très longtemps, mais il a tendance à se dégarnir du pied. Il est alors préférable de le renouveler. Les professionnels recommandent de ne garder cette plante que de 18 à 24 mois, au-delà desquels elle sera remplacée.



Utilisation de Dichorisandra dans votre décor intérieur


Les Dichorisandra sont des plantes vertes qui méritent amplement d'être cultivées isolément. Il faut les placer en position basse pour pouvoir admirer le feuillage du dessus.


La culture de Dichorisandra

emplacement

Placez le Dichorisandra à bonne lumière indirecte durant les mois d'été. Une lumière trop intense ne convient pas, mais les tiges s'allongent et les feuilles se décolorent si elle est insuffisante. Durant les mois d'hiver, préférez une situation franchement ensoleillée.

entretien

le Dichorisandra est une plante tropicale qui a besoin de chaleur et d'une atmosphère humide. Cultivez-la au-dessus d'un récipient d'eau rempli de galets ou de billes d'argile. Les tiges, d'abord dressées, retombent souvent sous le poids des feuilles et il faut fréquemment tuteurer la plante.

temperature

Le Dichorisandra apprécie une bonne chaleur constante. Au-delà de 24°C, la plante ne prendra pas de période de repos en hiver. La température minimale supportée est de 16°. Prenez garde à un air trop sec, aux brusques changements de températures et aux courants d'air froids. Evitez de cultiver la plante trop près des vitres d'une fenêtre, les écarts de températures pouvant être importants. Ne la placez pas non plus à proximité d'un radiateur.

arrosage

Un Dichorisandra placé en situation chaude toute l'année ne prend pas de période de repos. Arrosez modérément et de la même façon hiver comme été. Bien mouiller le mélange à chaque apport, mais laisser sécher le compost en surface entre chaque arrosage. Si vous constatez que le Dichorisandra ralentit sa croissance en hiver ou si il est placé en situation plus fraîche, arrosez-le de manière à laisser sécher le mélange sur une bonne moitié entre chaque apport.

engrais

En période de croissance, effectuez des apports d' engrais liquide ordinaire tous les quinze jours.

rempotage

Ne rempotez le Dichorisandra au printemps que si les racines débordent du pot. Cette plante pousse lentement et en général, on la garde 2 ans au maximum. Elle n'aura donc jamais besoin d'un pot supérieur à 18 ou 24 cm. Utilisez un mélange plutôt acide de terre de bruyère, de terreau de feuilles et d'un peu de tourbe. Soignez le drainage.

Problèmes de culture Dichorisandra

Maladies et erreurs de culture

Les bords des feuilles s'enroulent si l'air est trop sec et trop chaud. Placez la plante en situation un peu plus fraîche et bassinez régulièrement. Cultivez-la de préférence au-dessus d'un récipient d'eau rempli de galets ou de billes d'argile.

Le feuillage du Dichorisandra perd ses panachures et les tiges s'allongent démesurément quand la plante manque de lumière.

La plante pourrit par le pied quand le mélange est trop humide et (ou) que l'air est froid et humide. Traitez avec un fongicide et placez la plante, certes à l'humidité, mais surtout à la chaleur.

Parasites

Des feuilles avec des filaments en dessous, surtout en période de grosse chaleur, sont dues à une attaque d'araignées rouges. Pulvérisez un insecticide systémique ou un acaricide et augmentez l'humidité autour de la plante.

Les pucerons s'installent souvent sur le Dichorisandra, près des bourgeons terminaux. Appliquez aussitôt un insecticide.

Multiplication Dichorisandra

Bouturage de Dichorisandra :
Prélevez un segment de 7,5cm juste sous un noeud. Il doit comporter 5 feuilles. Supprimez la paire de feuilles inférieures et plantez ensemble 2 ou 3 boutures dans un pot de 8 cm. Utilisez un mélange de tourbe et de sable humide. Enfermez le pot dans un sac de plastique transparent et conservez à mi-ombre aux environs de 20°C. Durant 4 à 6 semaines, le temps que les boutures s'enracinent, ne donnez pas d'eau. Au bout de 6 semaines maximum, ôtez le sachet et commencez à arroser avec parcimonie et avec un peu d'engrais. 1 semaine après le début de l'opération, rempotez chaque plant individuellement et traitez en sujet adulte.


3 espèce(s) décrite(s) - cliquez sur la vignette


Mentions légales
comments powered by Disqus