Les plantes Blog Pour les
sociétés
Techniques Site, contact

1 espèce(s) de Fatshedera décrite(s) en bas de page -



Le Fatshedera est de culture très facile en intérieur.

Les conseils du jardinier Le jardinier

Fiche de soins compléte : Fatshedera

Illustration de Fatshedera

Présentation Fatshedera

Nom commun

Aralia-lierre, lierre arborescent

Famille

Araliacées

Origine

Le Fatshedera n'existe pas dans la nature. C'est un hybride né en 1910 d'un croisement entre Fatsia japonica 'Moseri' et Hedera helix 'Hibernica.

Toxicite

Plante non toxique -

Floraison

Il arrive que le Fatshedera fleurisse en intérieur mais c'est assez rare. La floraison est insignifiante et bien entendu stérile puisqu'il s'agit d'un hybride.

Croissance,dimensions,hauteur

L'espèce peut atteindre de 1,20 à 2,50m de hauteur. Un Fatshedera adulte a besoin du support d'un tuteur.
La variété panachée de Fatshedera pousse plus lentement que l'espèce type.

Description Fatshedera

Le Fatshedera a conservé la robustesse de l'Hedera (lierre), mais non sa tendance à ramper. Ses tiges fines, dressées et plus ou moins flexibles portent sur toute leur hauteur des feuilles brillantes à longs pétioles. Les feuilles ont 5 lobes et peuvent mesurer jusqu’à 20 cm de large. Elles ont une forme palmée, ressemblant aux feuilles du Fatsia, mais en plus petites et d’un vert plus sombre. L’espèce peut vivre de longues années si elle bénéficie de soins attentifs. Il est toutefois préférable de la renouveler au bout de quelques années, quand les tiges se sont dénudées à la base.

Le Fatshedera étant un hybride obtenu à partir d’un lierre (Hedera helix), on peut l’utiliser comme porte-greffe pour toutes les espèces de lierres à petites feuilles afin d’obtenir une plante sur tige, étonnante et originale. Choisir un Fatshedera dont la tige est bien ferme et bien développée. Coupez-en le sommet à la hauteur voulue. Utilisez un bon couteau bien affûté, la coupe devant être parfaitement nette. La tête de la tige peut servir en tant que bouture. Effectuez plusieurs coupes verticales en V dans la tranche du porte-greffe. Placez-y les greffons de lierre après en avoir taillé la base pour qu’elle s’adapte dans les entailles de la tige. Resserrez bien le haut de la tige à l’aide d’un lien de raphia. Entourez l’emplacement de la greffe avec un film de polyéthylène jusqu’à la prise de la greffe.



Utilisation de Fatshedera dans votre décor intérieur


Le Fatshedera se cultive attaché à un support vertical. C'est ainsi qu'il présente le mieux. Il est préférable de cultiver plusieurs sujets regroupés dans un même pot et de rabattre les plantes afin d'obtenir une touffe dense et ramifiée.


La culture de Fatshedera

emplacement

Le Fatshedera est facile à cultiver et se trouve bien à peu près n'importe où. L'idéal est toutefois de le placer près d'une fenêtre légèrement ombragée. Il tolère l'ombre, mais aura tendance à pousser en hauteur. Quant au soleil, il pourrait souffrir d'une exposition trop brûlante. A noter que la variété panachée a besoin de plus de lumière que l'espèce type pour conserver ses couleurs contrastées.

entretien

Cette plante est simple à cultiver. Elle tolère les écarts de températures et de lumière, ce qui la rend précieuse dans certains endroits.
Quand le Fatshedera se dénude ou pour favoriser sa ramification, rabattez les tiges au mois de février.

temperature

En période de croissance, le Fatshedera supporte n'importe quelle température. En hiver, l'espèce type préfère une température inférieure à 10°. Cette plante est même relativement rustique puisqu'elle survit à -10°. Elle peut toutefois tolérer la chaleur d'une pièce chauffée à condition de bénéficier d'une bonne humidité atmosphérique.
La variété panachée, elle, a besoin de chaleur tout au long de l'année et ne doit pas être exposée à des températures inférieures à 16°C qu'elle que soit la saison. Maintenu à la chaleur en hiver, le Fatshedera aura besoin d'être cultivé au-dessus d'un récipient d'eau rempli de galets ou de billes d'argile, et d'être bassiné régulièrement.

arrosage

Arrosages du Fatshedera :
En période de croissance, arrosez très modérément. Laissez sécher le mélange entre chaque arrosage. Si la plante a une période de repos marquée, n'arrosez plus que pour empêcher le compost de se dessécher totalement. Si la plante est conservée à la chaleur et que sa croissance se poursuit, continuez d'arroser de la même façon qu'en été.

engrais

Effectuez un apport d'engrais ordinaire liquide très dilué tous les quinze jours en période de croissance seulement.

rempotage

Rempotage du Fatshedera :
Utilisez un mélange composé de 2/3 de terreau et de 1/3 de tourbe. Rempotez chaque année au printemps les sujets vigoureux. Faites attention à la stabilité de la plante et si besoin, soutenez les nouvelles pousses à l'aide de tuteurs. Lorsque la plante a atteint sa taille optimale, surfacez simplement le mélange tous les printemps.

Problèmes de culture Fatshedera

Maladies et erreurs de culture

- Les feuilles du Fatshedera tombent quand le mélange est vraiment trop sec. Arrosez régulièrement cette plante, mais laissez sécher entre chaque apport.
- Le feuillage peut également tomber en cas d'excès d'eau. Cette plante ne supporte pas un sol détrempé qui asphyxie ses racines.

Les feuilles tombent également lorsque le compost est épuisé. Rempotez dans un mélange sain.

Un soleil trop ardent brûle les feuilles. La plante doit être un peu abritée.

Parasites

Les araignées rouges attaquent la plante quand l'air est trop sec. Normalement, il suffit de bassiner et d'augmenter l'humidité pour faire fuir ces acariens. Utilisez un insecticide si l'attaque est importante mais dans tous les cas, augmentez l'humidité ambiante.

Les cochenilles farineuses ressemblent à de petites masses cotonneuses sur les feuilles et les tiges. Otez-les à l'aide d'un tampon ou d'un coton-tige imbibé d'alcool à brûler ou d'alcool dénaturé.

Les pucerons rendent les feuilles collantes. Utilisez un insecticide systémique.

Multiplication Fatshedera

Prélevez des boutures terminales de Fatshedera mesurant de 7,5 à 10cm de long au printemps, juste au moment où la croissance reprend. Plantez-les dans un mélange humidifié à base de tourbe et enfermez-les dans un sachet de plastique transparent. Garder à une lumière moyenne et à une température comprise entre 16 et 21°. Une fois l'enracinement achevé, ôtez le plastique et commencez à arroser modérément en laissant le mélange sécher en surface entre chaque arrosage. Fertilisez avec un engrais liquide ordinaire tous les quinze jours. Dix semaines plus tard, rempotez normalement les jeunes plantes et cultivez-les comme des sujets adultes.

La multiplication du Fatshedera est également possible par marcottage aérien, en particulier quand une tige principale se dénude. Reportez-vous à la fiche technique concernée.


1 espèce(s) décrite(s) - cliquez sur la vignette


Mentions légales
comments powered by Disqus