Comprendre une plante, elle communique comme nous.

J’ai tellement de questions concernant les plantes : L’une fait des feuilles jaunes, l’autre perd ses couleurs tandis que l’autre à ses feuilles qui tombent… Qu’est ce que cela ? Des symptômes.
Mais vous, quand vous souffrez de malnutrition ou quand vous ne vous sentez pas bien dans votre peau, n’avez-vous pas des symptômes aussi ?
Et quand vous êtes devant votre médecin, n’avez-vous pas parfois quelques difficultés à lui expliquer clairement ce qui ne va pas ? Ne doit-il pas décoder les informations que vous lui communiquer ?
Quand vous êtes face à une plante qui se porte mal, c’est à vous de décoder les informations qu’elle vous donne.

Votre plante a des feuilles jaunes ? En général c’est que vous avez trop arrosé. Les racines d’une plante doivent respirer. Elles ne respirent pas quand le mélange est saturé d’eau, par contre elles respirent quand le mélange s’assèche. Il faut donc permettre aux racines de respirer en alternant vos arrosages et une période où vous laissez le mélange suffisamment sécher.

Votre plante perd ses feuilles brutalement. Elle a probablement eu un ‘choc’ de la même façon que vous pouvez ressentir un choc à la suite d’un changement brutal de situation ou d’émotions. L’avez-vous déplacée, a-t-elle été en courant d’air, avez-vous modifié quelque chose dans son environnement ? Ce sont les questions qu’il faut se poser.

La plante a des feuilles aux pointes ou aux bords brunis et desséchés. L’air ambiant est trop sec pour elle. C’est probablement une plante tropicale qui a l’habitude d’une bonne humidité atmosphérique, il faut donc compenser cette sécheresse de l’air. Pour ce faire, il faut bassiner régulièrement. Ne surtout pas arroser plus en croyant compenser son manque d’humidité, il s’agit bel et bien de l’humidité de l’air et non de celle du sol.

Votre plante dépérit depuis que vous avez mis le chauffage en marche. C’est assez normal, dans la nature nul besoin de chauffage artificiel pour obtenir les températures qu’il lui faut.
Pouvez-vous trouver à votre plante un emplacement plus frais mais tout aussi lumineux ? Ce serait l’idéal. Dans tous les cas, éloignez-là au maximum des sources de chaleur. Et bassinez-la fréquemment pour compenser votre chauffage qui assèche l’air.

Votre plante perd ses couleurs ou (et) pousse de manière anarchique en hiver, elle en devient vilaine. L’explication est qu’elle n’a plus la luminosité de l’été et pousse dans de mauvaises conditions. Il faut donc la mettre au repos et l’empêcher de pousser car elle est en train de puiser sur ses ressources et de s’anémier. Pour forcer une plante à se mettre au repos, on réduit les arrosages, on arrête les engrais bien sur, et on la met plus au frais si c’est possible. Il ne faut pas oublier non plus de la rapprocher le plus possible des sources de lumière en hiver.

Votre plante pousse de manière anarchique, elle est déséquilibrée. Plusieurs raisons à cela. Une plante devant une fenêtre doit être tournée régulièrement pour équilibrer sa croissance. A la fin de l’hiver, il est possible que votre plante ait pris une vilaine apparence.

Il ne faut pas hésiter à tailler une plante à la sortie de l’hiver pour lui redonner une belle forme. A l’approche des beaux jours, elle va recommencer sa pleine croissance, vous allez pouvoir l’engraisser à nouveau, cette taille va même stimuler sa reprise de croissance.
Comment ? En taillant toujours au-dessus d’un nœud. Un nœud étant un point d’intersection entre une feuille et la tige principale. Une nouvelle pousse pointera à cet endroit si vous taillez juste au-dessus. Vous faites de même sur toute la plante de façon à la rééquilibrer. Quant aux rameaux trop disgracieux, supprimez-les carrément. Pour certaines plantes comme les Hibiscus, n’hésitez pas à dégager le cœur de la plante afin que la lumière y pénètre.

Je termine par un point clé. Il arrive qu’une plante se porte mal quoiqu’on y fasse. On fait tout ce qu’il faut mais rien n’y fait. Changez-la radicalement de place, l’endroit que vous lui avez destiné ne correspond probablement en rien à celui qu’il lui faut. En la plaçant à un tout autre endroit, vous verrez très vite si c’était bien là la source du problème.

Texte d’Alfred

Plantes et symboles

L’orchidée par exemple…
Je pense que sa symbolique vous vient facilement à l’esprit : sensualité, beauté… parfois fatale, fécondité à cause de son labelle pouvant être très évocateur => donc féminine. Et une forme de luxe et de raffinement car l’orchidée reste une plante à connotation précieuse et coûteuse même si on trouve aujourd’hui des Phalaenopsis à 5€.

Vous êtes donc d’accord qu’une orchidée dégage un message culturel : Luxe et préciosité qui nous vient du passé, une Europe aux prises avec une orchidomania dévorante au XIXème siècle, certaines espèces se monnayant à prix d’or.
Un message inconscient: Une beauté sensuelle et quelque peu mystérieuse qu’on perçoit sans pour autant arriver à le définir objectivement avec des mots.
Un message symbolique : Féminité, fécondité et parfois sexe notamment chez les Cattleya au labelle plus qu’évocateur.

Maintenant, imaginez que nous rajoutions à ces messages que nous renvoient naturellement une orchidée, une étude de son port, de la couleur de ses fleurs, de son parfum et du contenant que nous allons lui choisir. Et donc, imaginez tous les messages que nous allons pouvoir faire passer y compris subliminaux puisque ils seront volontaires de notre part mais perçus inconsciemment par le spectateur.

Imaginez tout cela et vous aurez compris les possibilités étonnantes qu’offre une plante et une seule. Que ce soit une orchidée ou n’importe quelle autre plante.
Nous resterons dans les orchidées pour notre exemple et allons prendre un Phalaenopsis, orchidée à la portée de tout le monde.

Sur quoi voulons-nous insister ? Tout dépend du but exact recherché. S’il s’agit d’un cadeau à une femme, nous pouvons accentuer le côté raffinement, sensualité, féminité et délicatesse.
Choix du Phalaenopsis : Une couleur relativement tendre avec quelques touches bien colorées pour ne pas tomber dans le mièvre. Une hampe florale joliment inclinée comme le cou d’une femme – la choisir trop rigide n’aurait rien de féminin.
Phalaenopsis dans des tons roses tendres représentatifs de la féminité
Maintenant il va falloir choisir un beau cache-pot à notre orchidée, sublimant les messages que nous voulons faire passer à notre jeune femme.
Rappelons-les : Tu es une femme toute en raffinement, délicatesse et sensualité, mon cadeau rend hommage à tout cela.
Notre pot doit être tout en courbes et ne comporter aucun angle, tout comme notre orchidée.
La couleur dominante des fleurs est rose légèrement saumoné. Si nous choisissons cette couleur pour notre pot, nous allons obtenir un résultat très fade.
Toutes les couleurs pastel sont d’ailleurs à proscrire dans ce cas.
Nous allons carrément prendre une couleur tirant sur le bordeaux avec une pointe de jaune. Ce choix fera ressortir le raffinement, en utilisant une matière à peine satinée.
Phalaenopsis symbolisant la féminité et rempoté de manière à accentuer cet aspect
Et enfin, la touche finale, un ruban assorti qui va personnaliser l’ensemble.
N’avons-nous pas là exactement ce que nous voulions ?
Phalaenopsis représentant la féminité, mis en valeur dans un contenant conçu pour le raffinement et la sensualité
J’attends vos commentaires. Et pour rappel, voici ma fiche de culture et soins des Phalaenopsis.

Textes et décors photos – Alfred