Plantes d’ombre pour un endroit sombre

A chaque situation sa plante – à chaque plante sa situation. Même un endroit peu lumineux peut être mis en valeur par des plantes supportant l’ombre.

Nous avons choisi pour cet exemple un bout de couloir ingrat. Il est possible d’y placer un meuble haut mais celui-ci aurait tendance à étouffer l’espace. Un meuble bas ne serait d’aucune utilité. Seules des étagères ou un coin bibliothèque auraient pu être envisageables.
Nous avons préféré placer un bac de plantes d’ombre destiné à donner de la vie à ce recoin.

L’espace utilisé est tout à fait banal et n’a rien d’un décor de magasine. Une ambiance comme on peut en trouver dans des milliers d’habitations classiques.
Couloir sombre que nous allons animer à l'aide d'un bac à plantes
Première étape, retapisser le fond en blanc afin d’illuminer le fond de ce couloir et mettre en valeur les plantes d’ombre que nous allons y placer.
Couloir dont le fond est retapissé en blanc
Nous avons utilisé un grand bac blanc et très simple.
Les plantes quant à elles sont sélectionnées parmi des espèces s’adaptant bien à une lumière médiocre et nécessitant des soins identiques.
Nous avons choisi un bel exemplaire de Dracaena compacta. Ce Dracaena a une croissance très lente, encore plus lente quand il n’est pas à bonne lumière. Il va donc traverser le temps en poussant de manière presque imperceptible.
A son pied, nous avons placé deux touffes d’Aglaonema. Deux cultivars au feuillage assez foncé, les variétés claires ou vivement colorées ont besoin d’une lumière plus importante.
Un bac de plantes composé d'un Dracaena compacta et d'Aglaonema pour les endroits sombres
Voilà donc un endroit totalement transformé, plus chaleureux et plus vivant. Pas plus décoré façon magasine papier glacé qu’avant, mais comme il est possible d’en créer dans des milliers de foyers ‘normaux’ et classiques. Quelques plantes qui s’adaptent à l’ombre suffisent pour cela.

Textes et décors – Alfred

Poinsettia, ne le jetez pas

EUPHORBIA PULCHERRIMA
Poinsettia, ne le jetez plus il peut vivre longtemps

En cette époque de l’année, le poinsettia a été vendu à tour de bras et vous en avez peut-être adopté un chez vous.
Cette fiche est faite pour essayer de vous aider à conserver cette plante le plus longtemps possible.

Le poinsettia est originaire du Mexique où il fut découvert en 1834. Il y pousse sous forme d’un arbrisseau de 3 à 4 m de hauteur qui croît à l’état sauvage. Mais la plante que vous avez est un cultivar, c’est-à-dire qu’il s’agit d’une variété obtenue par sélection génétique.
Cette sélection a évidemment été faite pour favoriser le nombre et la grosseur des bractées ainsi qu’un port très compact.
Bractées car ce sont des feuilles et non des fleurs qui font la beauté de la plante. La teinte la plus courante est évidemment le rouge. Mais on en trouve également des roses, des blancs, des bicolores, des jaunes citron et même, pour la première fois cette année, des bleus… (Le poinsettia bleu est en fait coloré d’une teinture végétale qui n’affecte ni la santé ni la durée de la fleur). Il existe également des formes au feuillage joliment bigarré.
Les recherches continuent et continueront. Une forme à bractées violettes est à prévoir. D’autres à feuilles en forme de houx et d’autres dont les coloris sembleront avoir été appliqués avec un atomiseur ou un aérographe.

En théorie, les poinsettias peuvent vivre très longtemps. Mais il faut reconnaître qu’il est difficile de reproduire en appartement les conditions dans lesquelles elles sont forcées en serre

Soins, culture et entretien

Le poinsettia a besoin du maximum de lumière. Le soleil tamisé lui fait le plus grand bien, mais évitez le soleil direct.
Évitez à tout prix les endroits où l’air est trop chaud et sec comme la proximité d’un radiateur ou d’une télévision. Évitez également les courants d’air qui sont néfastes à la plante.

Les températures doivent se situer entre 15 et 20°. Des températures plutôt fraîches sont préférables pour conserver la plante dans de bonnes conditions. Des températures élevées obligent à augmenter par tous les moyens le taux d’humidité de l’air. En ce cas, bassinez fréquemment, entourez le pot de mousse ou de tourbe humide, ou cultivez votre poinsettia au-dessus d’un récipient d’eau.

Les arrosages doivent être bien dosés. Laissez le mélange sécher entre chaque arrosage. La plante vous indique qu’elle a besoin d’un arrosage quand son feuillage baisse du nez.
Utilisez uniquement de l’eau à température ambiante. Lors d’un arrosage, détrempez bien le mélange quitte à faire baigner le pot dans un récipient d’eau jusqu’à ce que le mélange soit bien mouillé. Laissez s’égoutter et attendez que la plante donne à nouveau des signes de soif.

Les bractées d’un poinsettia restent décoratives pendant 2 ou 3 mois en moyenne. Elles se fanent et la plante a ensuite besoin d’une période de repos. En général, pour une plante achetée au moment de Noël, c’est en février que la plante perd ses couleurs.
Réduisez les températures. Si vous avez une véranda ou une pièce fraîche, la plante s’y portera très bien. Arrosez uniquement quand le mélange est sec. Le poinsettia perdra des feuilles, mais le processus est normal.
Au mois de mai, rabattez la plante de 2/3. Rempotez dans un mélange très aéré. 50 % de bon terreau et 50 % de tourbe, de sphaigne, de sable grossier ou de perlite convient très bien. Les racines étant très fines et fragiles, manipulez la plante avec précaution et abîmez le moins possible le système racinaire.
N’utilisez pas non plus de pot trop grand, le feuillage se développerait au détriment des bractées.

Reprenez des arrosages plus réguliers mais toujours en respectant les signes d’affaissement du feuillage (signes de soif) entre chaque arrosage. Procurez à votre plante le maximum de lumière et du soleil. La plante se plaira à l’extérieur si vous l’y habituez progressivement. Durant cette période de croissance, fertilisez régulièrement, le poinsettia est gourmand en engrais. Un engrais ordinaire peut convenir mais l’idéal est un engrais dont le pourcentage en azote (N) représente la somme des pourcentages de phosphore (P) et de potasse (K). Par exemple : P9 – P7 – K2. Jusqu’au mois d’Août, pincez régulièrement pour équilibrer la plante. Ne taillez pas plus tard dans l’année, la plante ne pourrait pas refleurir.

Poinsettia aux bractées panachées de rose et de crème

Poinsettia aux bractées jaune pâle

Poinsettia aux bractéespanachées de rose et de blanc

Enfin pour faire refleurir un poinsettia.

Durant 8 semaines, le poinsettia a besoin de 10 heures de lumière par jour et de 14h d’obscurité totale. Vous pouvez parfaitement recouvrir votre plante d’un drap ou d’un plastique noir de 18 h à 8 h du matin par exemple.

Textes et photos Alfred – et retrouvez les soins complets à apporter à cette plante sur notre fiche Poinsettia